Les formations inter d’AmiFor pour la saison 17/18

AmiFor a publié son offre de formation inter sur son site. En tout 10 thématiques intéressant trois types de publics : l’enseignant/formateur, le particulier/salarié/ Les associations.

Les formations d’une durée d’un ou deux jours (soit 12 heures maximum) ont lieu au centre de formation 33idAmiFor, 1854 rue des Sources Hérouville St Clair

La formation qui ouvrira le cycle porte sur les réseaux sociaux : les connaître, s’y inscrire, mieux s’en servir. Une formation d’une journée : dernière date d’inscription le 23 septembre prochain.

Vous serez tous les bienvenus.

AmiFor est référencé Datadock, donc référençable par toutes les Opca.

Bientôt les passages d’oraux : La posture agit sur le stress ! Sachez le !

2016_08_24_posture

 

Est-ce que notre posture influence ce que nous ressentons ? Par exemple, se forcer à sourire amène t-il un sentiment de bien-être tout en diminuant le niveau de stress ressenti

 

Influence du corps sur le cerveau

On connaît depuis plusieurs décennies maintenant les voies descendantes par lesquelles notre cerveau influence notre corps, qu’elle soient nerveuses ou hormonales. Ce que l’on sous-estimait encore il n’y a pas si longtemps, c’est à quel point ce que l’on fait avec notre corps influence le fonctionnement de notre cerveau. Au point où le simple fait de d’adopter une posture dominante pendant deux minutes amène des changements mesurables dans la concentration de certaines hormones et pour des comportements comme la prise de risque !

Cette expérience de Amy Cuddy publiée en 2010 et résumée dans une conférence TED en 2012 part d’une observation éthologique bien connue dans le monde animal : que ce soit chez les chats, les loups ou les grands singes, lorsqu’un animal affirme sa dominance sur un congénère, il le fait en adoptant une posture qui le fait paraître plus gros. Et les grands primates humains que nous sommes ne font pas autre chose. Ainsi, mettre nos mains sur nos hanches ou lever les bras au ciel après une victoire sont des postures universelles de dominance. À l’opposé, une position du corps recroquevillée est un signe aussi certain de soumission chez tous les humains.

Posture de dominance

Cuddy et son équipe ont donc simplement demandé à des sujets de mimer ces postures pendant deux minutes et ont ensuite regardé si certains niveaux d’hormones avaient changé. Lesquelles ? Celle que l’on sait le plus associées à la dominance dans le monde animal, soit la testostérone, alors élevée, et le cortisol, alors bas. Or les dosages avant / après la prise de posture dominante par les sujets reflétait exactement cela : hausse du taux de testostérone et baisse de celui de cortisole ! Même chose au niveau comportemental : la prise de risque, bien connue pour sa corrélation positive avec le niveau de confiance, augmentait également. Quant aux sujets qui avaient adopté une posture de soumission avant les tests, ils ont, pour leur part, montré exactement les fluctuations inverses.

Se forcer à sourire amène un sentiment de bien-être et diminue le niveau de stress ressenti

Cette étude contribue donc à donner raison à ceux et celles qui insistent pour parler de « cognition incarnée » en ce qui a trait à nos processus de pensée. Et force est d’admettre, en plus, que ça fonctionne dans les deux sens. Cela rejoint d’ailleurs d’innombrables données qui vont en ce sens. Par exemple les études montrant que se forcer à sourire amène un sentiment de bien-être et diminue le niveau de stress ressenti.

Voilà donc des expériences à méditer la prochaine fois que vous aurez à passer une entrevue. Au lieu de vous tortiller de stress sur votre chaise, allez donc aux toilettes lever les bras au ciel pendant une couple de minutes ! Et cela n’est même pas une boutade pour finir cet article puisque cela a aussi été testé. Et les candidat.es auraient fait meilleure impression par leur « présence » plus vraie…

 

Dossier / Texte : Bruno Dubuc Le cerveau à tous les niveaux

Ecole des merveilles

Ce dernier week end, l’ EPHS de St Gabriel Brecy (14) a organisé ces Portes ouvertes. Cet établissement accueille 170 élèves et les prépare aux métiers du paysage, de l’horticulture et des services à la personne.

Pour présenter leurs compétences , enseignants et élèves ont fait preuve d’une grande créativité et habilité. Le fil rouge : Le jardin se livre a été illlustré par des réalisations uniques en leur genre et qiu méritaient le détour.

Dommage que cette journée de portes ouvertes ne dure pas un peu plus de temps !!!!

Le livre fleurs

Retrouvez le site de l’école et son face book

J’ai été boosté par la formation intelligences multiples

Suite à la tenue début mars de la formation sur les Intelligences Multples, voici le témoignage d’une enseignante de Vaison La Romaine, nous partageons avec vous ce sympathique témoignage

 

Bonjour! Merci beaucoup ? j’ai vraiment été boosté par cette formation et jai ré-investi dès mon retour les intelligences multiples auprès des stagiaires et des élèves. Ça a permis des échanges intéressants voire amusants quand j’ai tenté de faire apprendre un point du cours sur l’air de la pub Haribo que venait d’entonner une élève ; elle a cru que j’allais lui faire la morale, je te dis pas l’étonnement quand j’ai repris l’air? demain matin j’ai rendez vous avec ma responsable pour monter un projet avec les stagiaires jusqu’à la fin de l’année. Carte mentale et intelligences multiples me seront bien utiles et source d’inspiration…. Merci pour tout. Emilie

La classe inversée : vers une école sans échec, témoignage

Après un an d’expérimentation avec la classe inversée, Stacey Roshan affirme que ses élèves apprennent mieux et qu’ils préfèrent cette méthode à l’enseignement classique.

Professeur de lycée, Stacey a instauré la classe inversée, une progression des résultats est observablePour chaque cours, Stacey Roshan se pose les questions suivantes : “Comment puis-je rendre cette leçon vivante ? Comment puis-je aider mes élèves à réussir tout en s’amusant ?”

Une approche qui a porté ses fruits : “Les notes ont grimpé, le stress est descendu, et je suis une enseignante plus heureuse.”

L’expérience a aussi apporté son lot de surprises : “Je m’attendais à devoir faire encore un peu de cours en classe, mais ça n’a pas été le cas. […] J’ai réalisé que mes élèves se donnaient mutuellement des leçons. Ils sont devenus des étudiants indépendants. […] Je peux aller de l’un à l’autre et les aider directement, ce que je n’aurais jamais pu faire dans un contexte de classe traditionnelle. Les élèves apprécient vraiment ces sessions en tête-à-tête, et ils se sentent rassurés.”

Cette volonté de rassurer est l’un des objectif principaux de Stacey Roshan, et elle concerne aussi le travail à la maison : “Je pense que les élèves ont en réalité la même quantité de travail à la maison avec cette méthode, si ce n’est moins. De plus, regarder des vidéos est en principe moins stressant que de se casser la tête tout seul sur des problèmes difficiles, donc les parents ne se sont pas plaints du tout.”

Des parents rassurés

Et justement, du coté des parents, les retours sont là aussi positifs : “Les parents m’ont dit que c’est comme s’ils avaient un tuteur personnel le soir pour leur enfant. Ils ont aussi l’impression que ça responsabilise les élèves et que c’est une excellente préparation pour l’université. En plus de ça, ils savent que si leur enfant manque un jour de classe, ils ne manqueront pas le cours, ce qui est réconfortant.”

En conclusion : “ce modèle a été une expérience fantastique pour ma classe et je ne reviendrai jamais à un format traditionnel. […] Passer à des cours en vidéo impose beaucoup de responsabilité de la part des élèves, donc cette solution ne convient peut-être pas à toutes les classes. Mais c’est bien là la clé de l’enseignement : trouver comment atteindre le plus efficacement possible votre groupe d’élèves en particulier

Source : http://www.classeinversee.com/temoignages/#Dans-les-lycees

cropped-logo-Amifor2.jpg Partager un projet pédagogique avec les parents est essentiel. Cela peut se faire soit en conférence, soit lors des portes ouvertes, soit sur livret de liaison ou dans les rencontres prof élèves. N’oubliez pas les formations pédagogies inversée d’AMIFOR !

Tout change, le monde change, et l’ école ?

Un procès fiction sur l’école qui donne envie de bouger

Petite merveille trouvée sur Facebook. Une film procès qui reprend l’analogie de Einstein sur l’évaluation. Je vous propose de le regarder « de façon décalée »… Bien sûr l’école est et restera une Institution devant conserver ses repères et ses règles, mais…

Petit reportage en classe inversée, cours de maths…

C’est toujours la semaine de la classe inversée jusqu’au 4 février. Alors je n’hésite pas à partager avec vous cet article et cette petite vidéo que vous pourrez regarder sur le web grâce au lien ci dessous (MCL)

Education : comment fonctionne la classe inversée qui bouleverse les habitudes ?

cropped-logo-Amifor2.jpg Amifor donne des formations sur la pédagogie inversée : méthodologie (06 47 69 97 33)

Classe inversée à Ste Marie St Brieuc

Classe inversée à Ste Marie St Brieuc

Construire son projet pédagogique, ensemble

cropped-logo-Amifor2.jpgLe vendredi 20 Janvier, l’ensemble scolaire St Anselme (primaire, collège et lycée) ont pu ensemble  réfléchir à la mise en place d’un projet pédagogique pour les années à venir.

La méthode utilisée par AMIFOR, afin de susciter idées, réflexions et priorisation a été celle des jeux de Thiagi, méthode puissante permettant de dégager de nombreux axes et de prioriser de façon consensuelle des objectifs à travailler. Rappelons que les jeux de Thiagi sont utilisables dans maints contextes :  classe, réunion, entreprise, enseignement. Ils sont basés sur le « jeu sérieux » ou « serious game ». Parfois déroutants, si compris et acceptés ils permettent de mettre en place de vraies stratégies  très efficaces. Aller voir ce site et Apprenez les jeux de Thiagi avec AMIFOR

A L’ESFAC CAEN, l’entreprise école en BTS Communication, c’est parti

Les BTS2 ont ainsi préparé l'évènement de remise des diplômes en fin d'année. Une réussite du point de vue des animations

Les BTS2 ont ainsi préparé l’évènement de remise des diplômes en fin d’année. Une réussite du point de vue des animations

Comme chaque année depuis 3 ans, la nouvelle promotion des BTS Communication de l’ESFAC s’est repartie autour de 3 projets entreprises (associations…).

Le premier est un projet culturel itinérant permettant aux jeunes artistes, amateurs et jeunes professionnels de trouver des lieux inédits et éphémères pour exposer leurs travaux. Ce projet est porté par une toute jeune association. La demande est globale et complète : trouver des partenaires, créer un nom, créer un site INTERNET, créer une dynamique de communcation

Le deuxième est un projet « évènement sportif et solidaire » : aider une association qui organise une course pur aider la recherche du cancer chez les hommes à animer et dynamiser cette course grâce à des actions d’animation

Le troisième est orienté professionnel. L’ESFAC propose de travailler sur des projets évènementiels étudiants pour dynamiser la vie scolaire. Alors pourquoi pas un char école à construire pour le Carnaval étudiant, une vidéo sur les filières, un évènement d’intronisation ou de clôture d’année.

AMIFOR qui anime les ateliers de production avec Nicolas Lemercier, graphiste et illustrateur trouvent là une belle occasion de pratique professionnelle et de relation annonceur.

Mais apparemment nous ne sommes pas les seuls. Petit coup d’oeil vers nos confrères du Sud Ouest , Le Lycée Palissy à Agen  :

Unique en Lot-et-Garonne

Unique formation de ce type en Lot-et-Garonne, ce BTS présente de nombreux avantages pour les futurs diplômés.  À l’heure où les lycéens s’apprêtent à formuler leurs vœux sur le site admission post bac, le proviseur a rappelé qu’il était possible de découvrir le BTS au cours d’une journée d’immersion (dispositif «Vivre une journée d’étudiant») Cette année, la promotion compte 33 élèves en 1re année, et 28 en seconde année. Yannick Boyer, l’enseignant qui encadre les projets menés par les étudiants au cours des deux années, souligne la forte dimension professionnelle du diplôme. Outre les 14 semaines de stages, la «conduite de projets réels proposés par des entreprises, institutions publiques ou associations est privilégiée.»

Une formidable bibliothèque numérique

« Chercher, trouver, apprendre ». Voici les mots gravés au fronton (virtuel) de la bibliothèque numérique de la Fondation Orange.
Ce grand projet éducatif et solidaire rassemble des milliers de contenus pédagogiques, accessible à tous, gratuitement et sans inscription.Littérature, mathématiques, enseignement spécifique à un niveau scolaire, sciences humaines ou de la Terre, cinéma, bricolage… une multitudes de sujets sont disponibles. Le choix peut se faire à partir d’une recherche précise, à l’aide de mots clefs, ou en combinant les critères par matière, niveau, pays ou langue.
Le partage des savoirs
Ces contenus éclectiques émanent de prestigieux créateurs comme la Khan Academy, modèle de partage du savoir initié par l’éducateur américain Salman Kahn, mais aussi de Bibliothèque Sans Frontières, Wikimédia Ch, Education & Numérique, Aflatoun ou Codev pour citer les plus proéminents. Autant de partenaires qui se sont engagés, comme la Fondation Orange, pour faciliter l’éducation des personnes en difficulté ou éloignées des méthodes d’enseignement classiques.Une démarche qui met également tous ces sujets à la portée des curieux et de amateurs de culture. Chaque internaute a ainsi la possibilité de venir s’enrichir sur le site, mais aussi d’apporter sa pierre à l’édifice en soumettant de nouveaux modules éducatifs suivant le modèle participatif adopté par l’encyclopédie en ligne wikipedia, par exemple.La bibliothèque compte déjà près d’une centaine de contributeurs.  (source Nice Matin)
http://bibliotheque.fondationorange.com