Je dis ce que je veux : remettre une école dans chaque village, un projet fou ?

Un projet moderne ne serait-il pas de réimplanter des écoles dans tous nos villages !!!

Cette nouvelle issue du site French.China.org m’inspire !

« Le 1er septembre, l’école primaire Shaowu à Shangrao, dans la province du Jiangxi (sud-est de la Chine), a inauguré sa nouvelle année scolaire avec une cérémonie de levée du drapeau national. Cette petite école située au fond des montagnes isolées ne se compose que d’une jeune institutrice et de deux élèves. Grâce à des outils pédagogiques modernes, les enfants de la campagne peuvent toutefois bénéficier d’une bonne éducation obligatoire. (Photos Zhuo Zhongwei/Chinanews) »

S’il pouvait en être ainsi sur notre territoire …

Conserver même de toutes petites écoles dans nos villages permettrait d’enraciner les habitants et les services qui vont avec.

L’école n’est elle pas le premier maillage du territoire avant la poste, la boulangerie ou l’épicerie ? Qui dit école, dit jeunes familles et besoins en services et vitalité et donc implantation de nouveaux services.

Réintroduire les écoles dans les villages avec des outils numériques qui leur permettent de travailler en réseau, entre elles, avec des expérimentations possibles car sur de petites classes, avec une insertion facilitée du handicap car en petits groupes, n’est-ce pas répondre à nos défis sociétaux ?

Moins de déplacement, moins de pollution, plus d’ancrage, plus de services, plus de services, plus d’habitants, plus d’habitants, plus d’enfants et une meilleure répartition territoriale… Seul hic, le nombre d’enseignants et leur motivation pour aller enseigner dans les campagnes. Là également des solutions sont à trouver : loyers modérés pour ces derniers ?  Voyages d’études rémunérés pendant leurs vacances ? (Pourquoi pas ? )

En attendant nos enfants de 3 ans devront se lever bien de bonne heure dans nos campagnes pour rejoindre des écoles souvent trop éloignées !

MCL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.