Je dis ce que je veux : Savoir onduler

Les neurosciences et en particulier la neuro-pédagogie s’intéresse aux ondes cérébrales et à la relation à l’apprentissage. Un récent échange avec des enseignants lors d’une formation dispensée par Amifor a mis en évidence que nous n’étions pas tous d’accord sur les rythmes à instituer en classe … Pour mieux apprendre est-il mieux de choisir le plein éveil (souvent le matin, même si aujourd’hui, me faisait remarquer une enseignante, nos élèves ne sont pas tous “au top” à 8h00, où un peu plus tard dans la matinée, lorsque le corps plus fatigué, réclame un moment de repos…Où comment construire notre pédagogie en fonction de ces ondes que notre cerveau émet 24H sur 24 mais qui ont toutes une fonction différente.

Les récentes études sur le fonctionnement de notre cerveau ont mis en évidence le bénéfice des ondes alpha pour l’apprentissage. Mais que sont elles ?

Alpha, Beta

Différents rythmes, différentes ondes, différents travaux à envisager

La merveille des ondes Alpha pour l’apprentissage

Pour entrer en mode Alpha, qui correspond à un état de détente, de créativité et de bien être pour le cerveau, il suffit par exemple simplement de fermer les yeux (80% des informations sensorielles viennent du sens de la vue) et que vous vous recueillez en vous-même. Comme vous réduisez considérablement les stimulations de l’environnement, il entre moins d’informations dans votre système nerveux et vos ondes cérébrales ralentissent naturellement jusqu’à l’état Alpha.

Vous êtes moins préoccupé par les éléments du monde extérieur, vous avez tendance à moins penser et à moins analyser, en état Alpha, le cerveau est dans un léger état méditatif. Tous les jours vous passez en Alpha sans effort. Par exemple, quand vous apprenez quelque chose de nouveau lors d’une conférence. Votre cerveau fonctionne alors en ondes bêta, en ondes de la réflexion, pour analyser et comprendre le contenu. Quand vous avez particulièrement aimé un point de la conférence, là votre cerveau fait une pause et passe en Alpha. Cela permet à votre cerveau de consolider l’information dans votre matière grise. A ce moment là, le lobe frontal implante l’information dans la structure cérébrale et comme par magie, vous pouvez vous rappeler ce que vous venez d’apprendre.

C’est pour cela sûrement que l’on dit aux écoliers qui buttent sur leur leçon d’aller d’abord s’aérer l’esprit et d’ensuite revenir à l’apprentissage. En marchant,  tout simplement, on passe d’une activité cérébrale de type analytique et répondant au stress, qui est le mode Bêta au mode de détente, d’apprentissage et de créativité, le mode Alpha.

Les ondes Alpha permettent la synchronisation de nos deux hémisphères : notre cerveau droit plus créatif et notre cerveau gauche plus rationnel. Elles sont aussi facilitatrices de la créativité et des apprentissages.

Le résultat est que l’on doit adapter le type de travaux, en classe, aux rythmes cérébraux différents. Un travail d’équipe  et d’analyse sous onde Bêta ? Un travail  de synthèse, de mémorisation et de concentration sous ondes Alpha ? A réfléchir, en tout cas, favoriser les pauses micro siestes et relaxation favorise la resynchronisation des deux héisphères et un plus de créativité alors fonçons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.